CE PROCÉDÉ ACCROÎT LA DURÉE ET LA RÉSISTANCE À L'USURE ANSI QUE LA RÉSISTANCE À LA CORROSION.

NITRURATION/NITROCARBURATION AVEC REESE:

  • Plasma, gaz et vide, passivation (protection contre la corrosion)
  • Dimensions utiles max. Ø 1 300 x 3 400 mm, Ø 2 000 x 4 500 mm.

Au cours de la nitruration, la couche superficielle des matériaux ferreux est enrichie de manière ciblée avec de l'azote ou - au cours de la nitrocarburation - avec de l'azote ou du carbone. Hormis la dureté, la résistance à l'usure, la résistance à la fatigue et à la corrosion s'en trouve augmentée. Les propriétés de fonctionnement exceptionnel en cas d'urgence et de frottement s'améliorent également. En même temps, une stabilité dimensionnelle élevée est garantie puisqu'aucune transformation de la structure, au sens de la transition de phase austénitique - martensitique, ne se produit.

En général, les épaisseurs de couches vont jusqu'à 0,8 mm. L'approfondissement développé par l'ingénieur Helmut Reese permet même de dépasser des profondeurs de nitruration, en fonction des matériaux, de 1,0 mm. La nitruration pauvre en déformations peut - à condition d'utiliser les aciers correspondants - remplacer dans de nombreux cas la cémentation ou la trempe de la couche superficielle. Les aciers nitrurés se trouvent sous la catégorie DIN 17211 ou EN 10085.